Kali au Kalevala

Retour à la maison

 

Le retour:
Pas la meilleure journée vous vous en doutez. Levés à 6h00, il a plu, tout est mouillé, on remballe, charge les vélos et roulons vers le centre ville pour prendre le airport shuttle. Les escalators, ascenseurs, couloirs ne sont jamais pensés pour les vélos chargés... nous sommes pas très nombreux non plus! Enfin arrivés à l'aéroport, emballage et démontage sommaire des vélos. 10H20 enregistrement et pulvérisation de carte bleue en bagages hors gabarit et tout ce qui s'en suit...



Stockholm - Paris 2h10

Arrivée à Paris 14h, même chose en sens inverse, désemballage et remontage des vélos, une sacoche manque à l'appel...
2h plus tard nous prenons le RER jusqu'à cité universitaire, puis dernier coup de pédales du voyage pour relier Cachan où exténués mais contents de notre aventure et de retrouver notre maison nous commandons des pizzas, il est 18h, en bons scandinaves nous avons faim!!!

Voilà notre aventure finlando-scandinave s'achève ici mais nous rêvons déjà à d'autres destinations extraordinaires qui pourraient accueillir nos six roues, à suivre...

Merci de nous avoir suivi dans notre périple et de votre soutien réconfortant, nous avions bien besoin parfois!

bye bye



Publié à 08:24, le 21/08/2009, dans Suede, Paris
Mots clefs :
.. Lien


5 jours à Stockholm

5 jours à Stockholm.
Nous relions avec l' « urbanité ». Visite de la vieille ville, du musée de la danse (peu interessant car trop peu approfondi), musée d'art moderne (musée à taille humaine, sympa, avec une excellente expo sur la photo réalité), petits restos sympas dont un indien avec buffet à volonté, huumm. Kali a adoré! Nous sommes en plein festival de la culture, la ville est donc très animée.


goûter au parc

Le cycliste est ici roi et le pieton n'a qu'à bien se tenir... sur la maigre bande qui lui est reservée.
Le matin heure de pointe sur les pistes cyclables, tout le monde vélotaf, ultra équipé (cycliste, casque, gortex et le change dans la sacoche étanche).

Nous assistons à un phénomène étrange: tous les jours vers 17h un orage violent ou des grelons de la taille de grains de raisin s'abattent sur le centre ville, tandis qu'au camping, à 9km de là, le linge sèche tranquillement...

 



Publié à 18:08, le 16/08/2009, dans Suede, Stockholm
Mots clefs :
.. Lien


Arrivée à Stockholm

Mariehamn – Stockholm

Nous voilà en route vers Stockholm, sur un bateau-centre commercial, pour une traversée de 5h30.

Débarqués à 19h00, heure locale, nous nous mettons en route vers le camping, où nous espérons trouver une petite place. 20h45, nous voilà arrivés, queue à la réception... On nous propose d'abord d'aller voir si nous trouvons un emplacement qui nous semble acceptable avant de faire le check-in...  Nous montons et là des tentes partout, tout le long du chemin serrées, beaucoup de Quechua d'ailleurs! Je lâche mon vélo je pars en exploration dans les rochers à pied pour aller plus vite car d'autres personnes arrivent! Entre les tentes nichées dans des tous petits coins, celles arrimées sur les rochers, je fini par trouver un coin sympa, assez grand pour notre tente mais avec des pierres, je repars pour voir si c'est ok avec Quentin. Réponse: « oui oui c'est toi qui vois! ».  Demi-tour avec la tente cette fois, la nuit commence à tomber, je me perds mais fini par retrouver le-dit emplacement, monte la tente à toute vitesse, Quentin m'attendant avec Kali, mais toute seule c'est pas aisé, bon je la laisse à moitié montée. Et là commence la vraie expédition! Monter la carriole dans le sous-bois avec des tous petits sentiers et pleins de rochers glissants, Quentin tire, je pousse et nous portons surtout, Kali dors paisiblement... Au final nous avons « a nice spot », avec quelques pierres anguleuses certes mais nous avons des matelas 5cm, il faut bien qu'ils servent enfin.



Publié à 08:21, le 12/08/2009, dans Suede, Stockholm
Mots clefs :
.. Lien


Harghamn – Grisslehamn – Singö

Nous avons un peu de temps devant nous, nous décidons donc d'aller voir les îles d'Åland (olande) territoire autonome rattaché à la Finlande mais suédophone. Nous nous rendons donc à Grisslehamn, petite station balnéaire à une 100ne de kilomètres au nord de Stockholm, pour prendre le ferry direction Storby, nous arrivons dans l'après-midi pour prendre les info et avec l'idée de passer la nuit au camping dans le centre. Pas de chance il ne prend pas les tentes... le prochain camping est à 6km sur la presqu'île de Singö, à notre arrivée encore pas de chance le camping est plein, Leyla dépitée, Quentin saoulé, finalement voyant que nous n'avons que des vélos et que donc un petit emplacement nous ira, ils nous proposent un petit coin un peu en pente mais c'est parfait comparé au 20 bornes à faire pour rallier un autre camping!

 

Osterbybruck – Harghamn

Nos âmes de sédentaires s'habituent à la vie de nomade (il serait temps), Kali sonne le clairon à 6h30, le temps de se tirer du lit, de faire nos ablutions, de packer et parfois un thé, nous levons le camp entre 9h et 10h.

Petite étape tranquille, nous roulons sur une petite route serpentant à travers des sous-bois mousseux,

soudain une biche majestueuse traverse la route sans la toucher!

 

Årsunda – Osterbybruck

A notre arrivée on nous indique un « naturcamping » à 3km, distance que nous allons consacrée à imaginer ce que peut être un naturcamping:

1) camping naturiste: Quentin rit, Leyla frémit

2) camping écologique avec les dernières avancées en la matière.

Il s'agit en fait d'un camping en plein coeur d'une réserve naturelle, pas d'eau courante donc pas de douche, des toilettes sèches et un puits pour l'eau potable. Quentin préfère car nous sommes quasiment seuls et en plus c'est gratos pour les tentes.

Petits burgers improvisés au feu de bois au bord de l'eau,

 Kali dors dans sa carriole... mais à notre retour à la tente, celle-ci est recouverte de fourmis volantes et entourée d'un nuage de moustiques

Nous voilà familiarisés avec la « raka » les invasions successives d'insectes de toutes espèces durant les deux mois d'été, et ça n'a rien avoir avec ce que nous connaissons, c'est une réelle invasion tout comme le dit notre ami le routard!!!

  

Hofors – Årsunda

Petite étape sur petite route agréable, nous croisons de sympathiques villages peuplés de sympathiques villageois. Nous arrivons au camping à 16h, après une pause à midi de 2h dans un petit pré à mi-chemin, la belle vie!

La camping n'est pas du tout indiqué, une petite grand-mère nous indique en svenska (suédois) le chemin. C'est une petite perle, pas cher (pas négligeable à ce stade du voyage!), immense lac avec une grande plage de sable. Nous avons un emplacement juste au bord de la plage sous des pins... 

 

 

 

Kali se baigne avec plaisir dans l'eau un peu froide pourtant, elle joue dans le sable et mange des pommes de pins à pleines gencives (toujours aucune dent à l'horizon!!!) Elle marche de mieux en mieux et à même essayer d'attraper des canards ce matin, je l'ai un peu éconduite, car la grippe aviaire n'est pas très loin, en Finlande!

Nous contemplons le couché du soleil sur le lac, il fait bon (pour la latitude), mais... l'invasion de moustiques nous oblige à nous retrancher dans la tente!!! ARRRGH!!!!



Publié à 08:04, le 12/08/2009, dans Suede, Hofors
Mots clefs :
.. Lien


mises à jour!!!

Falun – Hofors
Nous remontons sur les vélos après deux jours...
Départ 9h30, nous empruntons une piste en mauvaise état serpentant entre les lacs et à travers les bois pour éviter la nationale, nous en ressortons 6h plus tard, pause repas comprise, nous sommes à 20km de notre point de départ et il nous reste 15km à faire obligatoirement sur la nationale, cela nous prendra 45min...

youpiii enfin arrivés!

où qu'on va???

 

Visite de Falun
Journée off à Falun avec du beau temps.
Ville très sympa, nous achetons des framboises au marché, Kali se régale!!!
Visite de la fameuse mine de cuivre, classée au patrimoine mondial par l'UNESCO.

La visite souterraine étant interdite aux bébés, faute de casques adéquates, Kali et moi en sommes privées, nous aurons le droit à la visite des 2 musées de la mine et à 1 glace... Quentin quant à lui chausse ces guêtres et descend dans les entrailles de la terre à -200 mètres.

 

 

A l'heure ou j'écrit ces lignes je suis sur l'E4 qui longe la côte vers Stockholm nous roulons à plus de 100 kilomètre/ heure et je mange des barres de chocolat sans espérer une seule seconde en avoir besoin ou les avoir dépensées avant la fin de la journée. Hier nous avons fait une étape de 80 km  pour finir  dans un hôtel de la banlieue Örnsköldsvik, nous sommes fait comme des rats nous voulons aller vers Falun mais il faut prendre un bus et deux trains... grosse galère en perspective.

les souris dansent quand le chat dort! (nuit à l'hôtel)

Toute la journée nous avons pris des pistes de chantiers le long de la voie ferrée, fait de longs détours à travers la campagne pour éviter de prendre cette fameuse route européenne.

sur une route de chantier

Nous avons fait 80 kilomètres pour rejoindre une ville qui était à peine à 40 km de notre point de départ. Ce matin nous avons donc harnaché les vélos comme d'hab, nous les avons enfourchés comme d'hab et nous sommes allés un kilomètre plus loin chez... Avis.  Kali dort dans un siège bébé derrière moi leyla en bon père de famille conduit notre énorme break rutilant Volvo V70 bordeaux toutes options .

 

 

L'achat du siège, la location, l'essence et une vraie galère pour rendre la voiture à Falun (pas d'agence comme on nous l'avait annoncé) l'addition est salée! Cette petite incursion dans la vie des vacanciers ordinaires nous permet, par contraste, de tirer quelques conclusions:
la voiture coûte chère,
Ce n'est pas parce qu'on peut rouler à 260km/h qu'on arrive avant 22h00 à destination,
Kali préfère sa carriole,
le paysage peut être magnifique... ou pas,
mais heureusement il y à la radio suédoise!
La voiture met à l'abris des choses désagréables mais aussi des bonnes

 

nous pesons 0,26 tonnes!

Premier jour de vélo en Suède:

la petite maison dans la präri de Karl Hingelssonau bord d'un lac. 

Vu le temps la veille nous avions décidé d'essayer de prendre le bus pour descendre vers le sud (ils ne prennent les vélos que s'il reste de la place donc 2 vélos et une carriole rien n'était sûr) Mais au petit matin grand beau, nous irons donc en vélo à 50 km environs d'Umeå, Norrmaling où il y a un camping. Avant de décoller nous achetons un duvet à Kali, car celui que nous avions jusque là n'était pas très satisfaisant, pas assez chaud, nous la recouvrions de pulls et de couvertures donc pas très agréable pour elle et grosse culpabilité de la Maman dormant dans un duvet bien chaud, celui que nous avons peut descendre en température de confort jusqu'à 0°C.
Nous essayons de décoller donc vers 12h, mais comme d'habitude nous nous empêtrons dans la banlieue, débuchons sur des impasses, brefs nous finissons par trouvé la sortie et suivons une petite route longeant la côte fort dentelée, nous zigzaguons avec en prime le vent en face, autant dire que nous avançons lentement, très lentement . Après un arrêt déjeuner, puis pour le goûter, il 18h il nous reste encore la moitié du chemin, la réception du camping ferme à 22h, on y sera! (?)
20h, la petite route se termine, nous devons prendre un bout de nationale... il y a un peu moins de voitures, mais seulement 1 voie, par fois deux, pas d'accotement, pas de bande d'arrêt d'urgence, vitesse limitée à 110... Nous sommes pas du tout à l'aise mais que faire? Nous commençons notre périlleuse progression, un arrêt sur une aire, pour reprendre nos esprits et c'est reparti, jusqu'à ce que... badaboum! « Percutage » des deux vélos, je m'étale par terre, choquée mais ayant encore en tête le camion que nous avions vu arrivé au loin, je tire mon vélo dans le fossé hors de la route et me descends tout en bas à l'abris, Quentin y a mis la carriole avec Kali en sécurité (qui dort paisiblement, elle se réveillera à notre arrivée au camping), et viens s'occuper de moi, qui suit un peu en état choc et sur ventile!!!
Bilan: grosse frayeur, encore plus grosse lorsque l'on pense qu'il y aurait pu y avoir une voiture juste derrière, une rambarde sur le côté ou pire que se soit Quentin qui ait chuté avec la carriole; un coude et un genou bien amochés, un gros bleu sur la cuisse, des petits graviers sous la peau des doigts, un poignée douloureux et la décision ferme de ne plus reprendre ces nationales qui ressemblent à s'y méprendre à des autoroutes.
Nous arrivons finalement au camping, glauque à souhait, le sol est trempé, une véritable éponge. Nous regrettons amèrement les campings finlandais nickels.

 

Visite d'Umeå :

découverte culinaire: le french hot dog

temps maussade mais le centre ville est sympa ça ressemble à Portland ou à d'autres villes moyennes américaines: rue tirées au cordeau petits immeubles, larges trottoirs, maison en bois en périphérie. La Finlande ressemblait à l'idée que l'on se fait de l'Amérique des pionniers façon far west: barns peintes et gros bikers dans saloon où l'on ne cause que pour dire le strict nécessaire...commander une autre boisson. Tout ça nuancé par leur passion pour le cottage et son jardinet à la sauce anglaise, gazon tondu au coupe ongles. Et la nature oscille entre nord-est américain et les landes françaises. Le super plus américain: les voitures! les Finlandais autant que les suédois sont  de grands amateurs de sport mécaniques ont le sait mais force est de constater qu'ils sont de véritables passionnés de véhicule américains. Du van dodge tunnig surfing usa à la mustang coupé GT comme neuve en passant par le vieux ford des années 40 retapé façon ouaist causte latino archi tape à l'oeil nous croisons tout les jours plus de corvettes, harley shadow, de vielle pontiac rutillantes que nous n'en croisons à paris en une année.

Premier constat au bout de deux jours nous avons discuté avec plus de gens en une journée que pendant deux semaines en Finlande...

 

Nous quittons la Finlande pour la Suède à bord d'un gros ferry un peu old school depuis Vaasa en direction de Umeå. Voyage de 4 heures juste le temps pour l'équipage de nous passer deux fois de suite cendrillon II plus toute la pub de walt disney et en prime tenez vous bien le clip du générique le tout en finnois sous-titré en suédois, pour nous de manger une pizza et pour Kali de faire la connaissance de chiens (nous voyageons dans le salon des animaux) et d'un groupe de Russes dont un a éclusé une petite dizaine de bières finlandaises et s'est endormis renversant sur sa copine la dernière à moitié vide.


Arrivés en Suède, débarqués du gros ventre en fer du ferry au milieu des caravanes et des camions sous un ciel bleu. Youuupiii! Nous cherchons en vain le camping indiqué sur notre carte IGN (le vieux campeur se fait vieux) pas de chance il est fermé, les propriétaires ont vendu le terrain!!!
le prochain camping est à une vingtaine de kilomètres nous les ferons en rechignant un peu mais à toute berzingue.



Publié à 21:58, le 6/08/2009, dans Suede, Suède
Mots clefs :
.. Lien


Qui suis-je ?

Accueil
Qui suis-je ?
Mon itinéraire
Livre d'or
Archives
Amis
Album photos

La carte des lieux visités







Rubriques

Bordeaux Madrid ete 2011
Finlande
Preparation
Slovenie et Croatie
Suede

Derniers articles

Ete 2013
Eté 2012
Ete 2011
Sans titre
J+13

Menu

Rando cycles
Grandir autrement
Info Pankki
Provelo
Agir21
Info Finlande
Eurovélo
Finlandssecrets

Amis